Marché immobilier de la région de Montréal

Résumé du rapport de marché pour mars 2022
Mis à jour le 20 avril 2022
  • Les prix moyens des ventes ont atteint 587 415 $ en mars 2022, soit une augmentation annuelle de 14 % et une augmentation mensuelle de 0,7 %.
  • La hausse mensuelle du prix moyen des logements de 0,7 % en mars est modérée par rapport à la hausse mensuelle de 4 % en février.
  • Le prix médian des maisons individuelles a augmenté de 18 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 566 000 $;
  • Le prix médian des appartements en copropriété a augmenté de 16 % d'une année sur l'autre pour atteindre 403 000 $;
  • Le prix médian d'un plex a augmenté de 17 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 774 000 $;
Meilleurs taux hypothécaires Variable sur 5 ans au Canada
CanadaLeaf
more calculators button
nesto
nesto
1,9%
Butler Mortgage
Butler Mortgage
1,92%
BMO
BMO
2,65%
TD
TD
2,7%
CIBC
CIBC
2,74%
RBC
RBC
2,8%
more calculators button

Le prix moyen des propriétés vendues à Montréal en mars 2022 était de 587 415 $, un sommet historique et une augmentation de 14 % d'une année à l'autre. Cela représente également un gain de prix de 0,7 % d'un mois à l'autre. Dans la province de Québec, le prix moyen des logements vendus était de 472 807 $, comparativement à 466 272 $ en février 2022 et à 405 312 $ en mars 2021. Les prix moyens ont augmenté de 16,6 % d'une année à l'autre et de 1,4 % d'un mois à l'autre pour la province de Québec. Le prix moyen des maisons vendues à Québec en mars 2022 était de 348 916 $, comparativement à un prix moyen de 343 464 $ en février 2022 et de 315 044 $ en mars 2021. Ainsi, dans la ville de Québec, le prix des maisons est en hausse de 10,7 % d'une année à l'autre et de 1,2 % d'un mois à l'autre.

Il s'est vendu 5 493 logements sur le marché immobilier de Montréal au cours du mois de mars 2022, soit une baisse de 13,5 % par rapport aux 6 348 logements vendus en mars 2021, mais une hausse de 25 % par rapport aux 4 399 logements vendus en février 2022. Les révisions apportées à la base de données du système Centris ont fait baisser le nombre de ventes en mars 2021 à 6 281. Il s'agit toutefois d'une baisse de 12,5 % par rapport à l'année précédente. Les 5 493 maisons vendues à Montréal représentaient 51 % de toutes les maisons vendues dans la province de Québec en mars 2022.

En ce qui concerne les types de propriété à Montréal, le prix médian d'une maison unifamiliale à Montréal était de 565 550 $ en mars 2022, en hausse de 18 % par rapport à l'année précédente et de 2,8 % par rapport au mois précédent. Il s'est vendu 2 630 maisons unifamiliales ce mois-ci, soit 15 % de moins que les 3090 maisons unifamiliales vendues en mars de l'année dernière.

Le prix médian des copropriétés a augmenté de 16 % d'une année à l'autre pour atteindre 402 600 $ en mars 2022. Les 2 321 ventes de copropriétés en mars 2022 représentent une baisse de 12 % par rapport aux 2 630 copropriétés vendues en mars 2021. Le prix médian des plex pour mars 2022 était de 773 500 $, en hausse de 16 % par rapport à l'année précédente, ce qui représente également une hausse mensuelle de 1,1 %, alors que les ventes de plex sont en baisse de 12 % par rapport à mars 2021, avec 534 unités vendues.

Les maisons unifamiliales ont eu un délai de vente moyen de 27 jours en mars 2022, en baisse par rapport aux 32 jours du mois dernier, février 2022, et par rapport aux 31 jours de mars 2021. Cela signifie que les maisons unifamiliales se sont vendues 4 jours plus vite en moyenne ce mois-ci par rapport à l'année dernière. Les condos ont affiché un délai de vente moyen de 37 jours, en baisse par rapport aux 44 jours de mars dernier et aux 41 jours de février 2022, tandis que les plex ont affiché un délai de vente moyen de 52 jours, en baisse par rapport aux 53 jours de mars dernier et aux 55 jours de février 2021. Le raccourcissement des délais de vente laisse croire que le marché est en pénurie d'offre et favorise surtout les vendeurs. Cela pourrait être dû, du moins en partie, au fait que les maisons de Montréal sont abordables par rapport à celles d'autres villes canadiennes comme Toronto, Vancouver, Hamilton et London.

Si l'on examine l'activité du marché pour le mois de mars 2022, le nombre d'inscriptions en vigueur à Montréal est en baisse de 10 % par rapport à l'année précédente, tandis que les nouvelles inscriptions sont en baisse de 9 % par rapport à mars 2021. Le ratio ventes/nouvelles inscriptions à Montréal est de 76 % ce mois-ci. C'est proche du SNLR de février (75 %), tout en étant supérieur au ratio ventes/nouvelles inscriptions de janvier 2022 (58 %), mais inférieur au SNLR de décembre 2021 (142 %). Le SNLR est supérieur à 100 % lorsque les ventes sont plus nombreuses que les nouvelles inscriptions. Un ratio supérieur à 70 % signifie généralement que le marché est actuellement favorable aux vendeurs.

La diminution en glissement annuel de l'activité de vente ce mois-ci est similaire à celle du marché immobilier de Toronto et du marché immobilier de Vancouver. Toronto et Vancouver ont connu des baisses similaires du volume des transactions en mars par rapport à l'année dernière, les ventes à Toronto ayant diminué de 30 % en glissement annuel et celles de Vancouver de 24 % en glissement annuel pour mars 2022. En revanche, certains marchés immobiliers ont connu des augmentations significatives des ventes d'une année sur l'autre. Les ventes de maisons à Calgary ont augmenté de 41 % par rapport à l'année précédente, tandis que les ventes de maisons à Edmonton ont augmenté de 34 % par rapport à l'année précédente. La situation en Alberta est probablement liée au récent marché haussier du pétrole.

Actuellement, l'inflation IPC est de 5,7 %, ce qui est considérablement supérieur à l'objectif de 2 %. La Banque du Canada (BdC) a donc commencé et devrait continuer à augmenter son taux de financement à un jour pour faire baisser l'inflation. La hausse de l'inflation et l'attente d'une hausse des taux de la BdC ont fait augmenter les rendements obligataires. Ainsi, les taux hypothécaires fixes ont augmenté rapidement au cours des derniers mois. De même, une hausse du taux de la BdC entraînerait une augmentation des taux préférentiels qui, à leur tour, déterminent les taux hypothécaires variables. Actuellement, nous pourrions observer une ruée vers l'achat avant que les taux hypothécaires n'augmentent davantage. La poursuite de la hausse des taux hypothécaires à Montréal et à Québec risque de réduire l'accessibilité à la propriété dans ces villes.

Prix Immobiliers à Montréal

Aperçu du marché pour les maisons unifamiliales

Statistiques pour avril 2022
Prix Médian: 580 000 $16% depuis avril 2021
Unités Vendues: 2 536-18,6% depuis avril 2021

Aperçu du marché pour les copropriétés

Statistiques pour avril 2022
Prix Médian: 410 000 $14,6% depuis avril 2021
Unités Vendues: 2 061-16,4% depuis avril 2021

Aperçu du marché pour les plexs

Statistiques pour avril 2022
Prix Médian: 780 000 $14,4% depuis avril 2021
Unités Vendues: 522-19,7% depuis avril 2021

Statistiques du Marché Immobilier Montréalais au mars 2022 pour Tous Types de Propriétés

608 265 $
Prix de Vente Moyen
4%
Variation Mensuelle
9%
Variation Trimestrielle
13%
Variation Annuelle
5 124
Transactions
-7%
Variation Mensuelle
81%
Variation Trimestrielle
-18%
Variation Annuelle

Prix de Vente Moyen et Prix de Référence IPP MLS®

Transactions

Distribution des Types de Propriétés

Maison Individuelle
Copropriétés (Condos)
Plex
Meilleurs taux hypothécaires Variable sur 5 ans au Canada
CanadaLeaf
more calculators button
nesto
nesto
1,9%
Butler Mortgage
Butler Mortgage
1,92%
BMO
BMO
2,65%
TD
TD
2,7%
CIBC
CIBC
2,74%
RBC
RBC
2,8%
more calculators button

Aperçu du marché pour les Maison Individuelles

580 000 $
Prix de vente médian
3%
Variation Mensuelle
7%
Variation Trimestrielle
16%
Variation Annuelle
2 536
Transactions
-4%
Variation Mensuelle
94%
Variation Trimestrielle
-19%
Variation Annuelle

Prix de vente médian

Transactions

Aperçu du marché pour les copropriétés

410 000 $
Prix de vente médian
2%
Variation Mensuelle
8%
Variation Trimestrielle
15%
Variation Annuelle
2 061
Transactions
-11%
Variation Mensuelle
73%
Variation Trimestrielle
-16%
Variation Annuelle

Prix de vente médian

Transactions

Aperçu du marché pour les Plexs

780 000 $
Prix de vente médian
0,84%
Variation Mensuelle
9%
Variation Trimestrielle
14%
Variation Annuelle
522
Transactions
-2%
Variation Mensuelle
57%
Variation Trimestrielle
-20%
Variation Annuelle

Prix de vente médian

Transactions

Glossaire et Définitions

IPP MLS®: L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP) est un outil de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) qui suit les prix des propriétés dans un quartier donné. Il permet aux Canadiens de comparer rapidement les prix des propriétés à travers le Canada et entre des périodes de temps sans devoir tenir compte des caractéristiques spécifiques d’une propriété. Contrairement aux prix du marché, qui peuvent varier d’un mois à l’autre selon des dynamiques saisonnières, l’IPP fournit une perspective stable qui permet de suivre les tendances sur une plus longue période de temps. L’IPP est revisé chaque année en mai pour s’adapter aux changements du marché immobilier.

Prix de référence IPP MLS®: Le prix de référence IPP MLS® est l’IPP traduit en un prix du monde réel.

Assurance des immeubles en copropriété:L’assurance des immeubles en copropriété est utilisée pour couvrir les dommages aux espaces et biens communs ainsi que pour couvrir la responsabilité civile de la copropriété. Elle peut également inclure les aménagements d’origine de chaque unité, même s’il ne s’agit pas de structures communes.

  • Les immeubles et structures associés avec la copropriété incluant les espaces communs comme le toit, les garages, les allées, la salle d’entraînement, les piscines, etc.
  • La responsabilité civile pour les dommages matériels ou blessures corporelles subis sur la copropriété.
  • Tous les aménagements qui font partie de l’« unité standard » ou de la construction d’origine de chaque unité.

L’assurance des immeubles en copropriété n’inclut habituellement pas les biens personnels et les appareils faisant partie de l’unité en copropriété. Elle ne couvre pas aussi les dommages causés par les propriétaires des unités individuelles, comme un dégât d’eau qui serait causé par le propriétaire d’une unité. Ceux-ci sont habituellement couverts par l’assurance personnelle du copropriétaire.

Types de propriétés

Maison individuelle: Il s’agit de votre maison unifamiliale typique. C’est un immeuble résidentiel autonome qui constitue légalement une unité unique.

Maison semi-détachée/jumelée: Une maison demi-détachée ou jumelée est similaire à une maison unifamiliale, sauf qu’elle partage un mur avec une autre maison. Cette paire de maisons doit constituer un immeuble indépendant et chacune d’entre elles doit avoir son propre titre de propriété et constituer légalement deux unités distinctes. Il peut y avoir seulement deux maisons dans un immeuble semi- détaché.

Maisons en rangée: Une maison en rangée se retrouve entre la maison semi-détachée et les appartements en copropriété. Comme les maisons unifamiliales ou semi-détachées, elles sont souvent constituées d’unités unifamiliales qui ont leur propre terrain et peuvent être attachées à d’autres unités. Cependant, comme les appartements en copropriété, elles doivent souvent payer des frais de copropriété pour l’entretien et peuvent partager certaines fonctionnalités communes avec leurs voisins.

Appartement en copropriété: Cette catégorie inclut tous les appartements et condos. Il s’agit de complexes résidentiels avec des espaces communs comme des couloirs, espaces de stationnement, escaliers, etc. Il peut s’agir de bâtiments de faible hauteur, de hauteur moyenne ou de grande hauteur (tours). Contrairement aux maisons en rangée, il n’y a pas d’espace du terrain de l’immeuble où l’accès est réservé seulement à un propriétaire ou occupant. Il peut y avoir des unités et des espaces privés à l’intérieur de l’immeuble.

Les plexs sont des bâtiments à plusieurs étages comprenant de deux à quatre unités individuelles, habituellement une à chaque étage. Elles sont un pilier de l’architecture montréalaise et de d’autres villes au Québec. Chaque unité est habituellement accessible individuellement depuis une entrée extérieure avec les étages supérieurs reliés par des escaliers.

Classes de propriétés

Propriété absolue Une propriété absolue est une propriété où le propriétaire détient autant la maison que le terrain sur lequel elle est construite. Des exemples de types de propriétés absolues comprennent : les maisons individuelles, semi-détachées, certaines maisons en rangée et les terres agricoles.

Copropriété ordinaire: Une copropriété est une propriété où le propriétaire détient la résidence (ou l’unité) mais partage la propriété du terrain et de certaines autres installation avec un syndicat de copropriétaires. Des types fréquents de copropriétés comprennent les appartements (condos) et certaines maisons en rangée.

Données provenant de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) et l’Association canadienne de l’immeuble (ACI). Toute analyse ou commentaire est l’opinion des analystes de WOWA.ca et ne doit pas être interprétée comme un conseil d’investissement. Veuillez consulter un professionnel de l’immobilier agréé avant de prendre une décision d’investissement immobilier. Les marques de commerce MLS®, Multiple Listing Service® et les logos associés sont la propriété de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) et identifient la qualité des services fournis par les professionnels de l’immobilier membres de l’ACI.