Rapport sur le marché immobilier canadien

Le contenu de cette page a été mis à jour le: 18 juin 2024
WOWA Confiance et Transparence

*Corrigé des Variations Saisonnières

Note : Les données proviennent de l'Association canadienne de l'immobilier (ACI).

Données sur le marché immobilier canadien pour mai 2024

British Columbia
View Home Listings
39.6k
Listings
British Columbia Wahi Banner Ad
Alberta
View Home Listings
14k
Listings
Alberta Wahi Banner Ad
Saskatchewan
View Home Listings
5k
Listings
Saskatchewan Wahi Banner Ad
Ontario
View Home Listings
58k
Listings
Ontario Wahi Banner Ad
New Brunswick
View Home Listings
3k
Listings
New Brunswick Wahi Banner Ad
Nova Scotia
View Home Listings
4k
Listings
Nova Scotia Wahi Banner Ad
Meilleurs taux hypothécaires Fixe sur 5 ans au Canada CanadaLeaf
Terme:
Fixe
Variable

Tendances du marché immobilier canadien

Note: * Les transactions sont désaisonnalisées

Les prix moyens des maisons par province (mai 2024)

Prix de vente moyen des maisons dans la province

Canada

Conditions du marché immobilier au Canada
Équilibré
Le Ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions (SNLR) de ce mois est de 53 %. Un SNLR entre 40% et 60% indique un marché équilibré.

Le marché canadien du logement en mai 2024 a montré des signaux contradictoires. Le marché semble se refroidir, le prix moyen national des logements ayant légèrement baissé par rapport au mois et à l'année précédents, et le prix de référence national des logements ayant baissé par rapport à l'année dernière. Toutefois, certaines régions connaissent une forte croissance positive, certaines provinces ayant battu des records de prix ce mois-ci, ce qui témoigne d'un marché diversifié et dynamique.

En mai 2024, le prix de référence national, qui mesure le prix d'une maison "typique", était de 733 300 $, soit une hausse mensuelle de 0,4 % et une baisse de 2,4 % d'une année à l'autre. Le prix moyen des maisons au Canada s'établissait à 699 117 $, soit une baisse de 0,6 % par rapport au mois précédent et une diminution de 4,0 % par rapport à l'année précédente.

Aperçu du marché pour mai 2024

Vente
-0.9%
D'un mois sur l'autre
Nouvelles inscriptions
+0.5%
D'un mois sur l'autre
Liste active
+28.4%
D'une année sur l'autre

Note : Les ventes sont corrigées des variations saisonnières

À l'échelle nationale, les ventes de logements ont atteint 37 401 en mai 2024, soit une légère baisse désaisonnalisée de 0,9 % par rapport au mois précédent et une baisse de 6,4 % par rapport à l'année précédente. Les nouvelles inscriptions ont augmenté de 0,5 % d'un mois à l'autre, tandis que les inscriptions actives ont augmenté de 28,4 % d'une année à l'autre.

Prix provinciaux records pour mai 2024)

Alberta🏆Prix de référence record (514 200 $)
5e Mois consécutif
Nouveau-Brunswick🏆🏆Prix moyens (338 740 $) et prix de référence (291 100 $) records
2e Mois consécutif
Saskatchewan🏆Prix de référence record (340 400 $)
3e Mois consécutif

L'Alberta a connu son cinquième mois consécutif de prix de référence record, atteignant 514 200 $ en mai 2024. Il s'agit d'une étape importante pour la province, qui témoigne de la confiance des acheteurs et d'une demande soutenue.

Le Nouveau-Brunswick a également fait preuve d'une performance remarquable, battant deux records simultanément pour le prix moyen et le prix de référence des maisons. Le prix moyen a été enregistré à 338 740 $, tandis que le prix de référence a atteint 291 100 $, tous deux remarquables pour être des records pour le deuxième mois consécutif. Ces chiffres indiquent que le marché est robuste et que la valeur des biens immobiliers augmente.

La Saskatchewan complète la liste des records battus avec un prix de référence de 340 400 $, maintenant sa trajectoire ascendante pour le troisième mois consécutif. Cette croissance continue témoigne de la stabilité du secteur immobilier de la province, qui bénéficie d'une demande soutenue et d'une conjoncture économique favorable.

Prix de référence des maisons par province (mai 2024)

Province
Prix de référence des maisons en mai 2024
Changement mensuel (%)
Changement annuel (%)
Colombie-Britannique985 200 $0,2 %1,1 %
Ontario890 600 $-0,2 %-3,3 %
Alberta514 200 $1,1 %9,3 %
Québec483 700 $0,4 %4,2 %
Nouvelle-Écosse410 400 $-1,7 %2,6 %
Île-du-Prince-Édouard364 800 $0,1 %0,3 %
Saskatchewan340 400 $0,6 %4,2 %
Nouveau-Brunswick306 600 $1,1 %10,6 %
Terre-Neuve-et-Labrador291 100 $1,2 %5,6 %

Prix de référence au Canada

Pour mai 2024, à l'exception de l'Ontario, la variation annuelle du prix de référence a été principalement positive dans tous les secteurs. La Colombie-Britannique continue d'afficher le prix de référence le plus élevé, soit 985 200 $, avec une modeste augmentation annuelle de 1,1 %. L'Alberta et le Nouveau-Brunswick ont tous deux enregistré des hausses annuelles significatives de leurs prix de référence, et ont tous deux battu des records historiques. La Saskatchewan a également battu son record en mai 2024.

L'Ontario a été la seule province à connaître une baisse d'une année à l'autre du prix de référence des maisons, en recul de 3,3 % d'une année à l'autre. Toutefois, le prix de référence national a également baissé de 2,4 % d'une année à l'autre, malgré la vague verte provoquée par la croissance des prix dans d'autres provinces.

Canada : Marché vendeur ou marché acheteur ?

ProvinceRatio ventes/nouvelles inscriptions (SNLR) de mai 2024Ratio ventes/nouvelles inscriptions (SNLR) de avril 2024Type de marché
AlbertaN/A76 %N/A
Saskatchewan66 %67 %Marché vendeur
Manitoba72 %43 %Marché vendeur
Ontario41 %45 %Marché équilibré
Québec65 %69 %Marché vendeur
Nouvelle-Écosse59 %57 %Marché équilibré
Nouveau-Brunswick36 %38 %Marché d'acheteurs
Terre-Neuve46 %41 %Marché équilibré
Île-du-Prince-Édouard49 %48 %Marché équilibré
Canada53 %53 %Marché équilibré

Note : La valeur SNLR du Canada utilise les ventes corrigées des variations saisonnières.

SNLR

Pour le mois de mai 2024, le ratio ventes/nouvelles inscriptions (RVNI) au Canada est resté stable à 53 %, conservant ainsi son statut de marché équilibré. Cela indique qu'au niveau national, l'équilibre entre l'offre et la demande permet aux vendeurs de recevoir des offres raisonnables tout en offrant aux acheteurs un choix adéquat.

La plupart des marchés provinciaux du logement du Canada affichent des conditions de marché équilibrées, mais certaines provinces affichent des tendances distinctes qui suggèrent des changements dans la dynamique du marché. La Saskatchewan et le Québec restent en territoire de marché vendeur, avec leur RSL légèrement en baisse à 66 % et 65 %, respectivement, ce qui indique que la demande reste élevée par rapport à l'offre. Le Manitoba s'est enfoncé davantage dans le territoire du marché vendeur avec une augmentation significative de son RSN à 72%, reflétant une pression accrue sur les acheteurs confrontés à moins d'options.

Les RSNL de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse ont diminué pour atteindre respectivement 41 % et 59 %. L'Ontario est resté dans un marché équilibré, bien qu'à la limite d'un marché d'acheteurs, tandis que la Nouvelle-Écosse a conservé un statut équilibré, tout en étant plus proche de devenir un marché de vendeurs. Il est intéressant de noter que le Nouveau-Brunswick s'est transformé en marché d'acheteurs, avec un SNLR chutant à 36 %, ce qui suggère que les acheteurs ont désormais un plus grand pouvoir de négociation en raison de l'excès d'inscriptions par rapport aux ventes. Et ce, même si les prix moyens et de référence du Nouveau-Brunswick ont atteint un niveau record en mai 2024.

Terre-Neuve et l'Île-du-Prince-Édouard se sont fermement positionnées sur un marché équilibré, avec des SNLR en légère hausse à 46 % et 49 %, respectivement, ce qui assure une stabilité raisonnable dans ces régions.

Le SNLR national s'est maintenu à 53 %. Un SNLR stable à ce niveau signifie un marché équilibré où la demande et l'offre sont en adéquation. Un SNLR supérieur à 60 % indique un marché de vendeurs, caractérisé par des options d'achat limitées et une plus grande compétitivité, tandis qu'un SNLR inférieur à 40 % signale un marché d'acheteurs, indiquant des inscriptions abondantes et un effet de levier accru pour l'acheteur.

Taux hypothécaires du jour

TermTaux les plus basTaux moyens
(11 prêteurs)
Variation des taux moyens sur 30 jours
-Ans Fixe %7,34 %
-6 points de base
-Ans Fixe %6,67 %
-6 points de base
-Ans Fixe %5,89 %
-14 points de base
-Ans Fixe %5,75 %
-13 points de base
-Ans Fixe %5,25 %
-25 points de base
Variable à undefined ans %6,43 %
-38 points de base

Le panier de 10 prêteurs comprend: CIBC logoCIBC, BMO logoBMO, TD logoTD, Scotiabank logoBanque Scotia, RBC logoRBC, National Bank logoBanque Nationale, Desjardins logoDesjardins, nesto logonesto, Tangerine logoTangerine, First National logoFirst National

Avant mars 2024, HSBC Canada était incluse dans le panier.

Analyse régionale

Ontario

Le marché de l'habitation de l'Ontario a connu un léger recul en mai 2024, le prix moyen des habitations s'établissant à 890 634 $, soit une baisse de 1,1 % par rapport au mois précédent et de 3,7 % par rapport à l'année précédente. La province a enregistré 17 871 ventes en mai 2024, soit une baisse de 16,3 % d'une année à l'autre.

Le prix de vente moyen des logements dans la région du Grand Toronto était de 1 165 691 $ en mai 2024, ce qui représente une baisse de 2,5 % d'une année à l'autre, mais une hausse de 0,8 % d'un mois à l'autre. Entre-temps, le prix de référence des maisons dans la région du Grand Toronto a diminué de 0,9 % d'un mois à l'autre.

Les ventes de maisons dans la région du Grand Toronto ont diminué de 22,2 % d'une année à l'autre, avec 7 013 transactions en mai. Il s'agit d'une baisse plus importante que la baisse provinciale de 16,3 % d'une année à l'autre. Dans la région du Grand Toronto, le taux de rotation des stocks était de 38 %, ce qui correspond à un marché d'acheteurs, comparativement à 41 % pour la province, ce qui signifie que le marché est équilibré. Il y avait 58 156 inscriptions actives sur le marché du logement de l'Ontario, soit le nombre le plus élevé pour le mois de mai depuis plus de cinq ans.

Conditions du marché immobilier au Ontario
Équilibré
Le SNLR de ce mois est de 41%
Un SNLR entre 40 % et 60 % indique un marché équilibré.
wahi map

Colombie-Britannique

Le marché de l'habitation de la Colombie-Britannique demeure plutôt stable, avec un prix moyen de 1 001 736 $. Malgré une baisse de 0,4 % d'un mois à l'autre, la diminution d'une année à l'autre a été de 1,5 %. La province a enregistré 8 075 ventes en mai 2024, ce qui représente une hausse de 6,7 % par rapport au mois précédent, mais une baisse de 11,6 % par rapport à l'année précédente.

Le prix moyen des maisons dans le Grand Vancouver en mai 2024 était de 1 348 624 $, en hausse de 2,9 % d'une année à l'autre. Cela fait de Vancouver la ville la plus chère du Canada pour l'achat d'une maison.

wahi map

Québec

Conditions du marché immobilier au Quebec
Marché vendeur
Le SNLR de ce mois est de 65%
Un SNLR supérieur à 60 % indique un marché qui favorise les vendeurs.

Au Québec, le prix moyen des habitations s'est établi à 502 994 $, en hausse de 1 % par rapport au mois précédent et de 4,4 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit du prix moyen le plus élevé au Québec depuis juin 2022. La province a enregistré 9 104 ventes, en baisse de 2,6 % par rapport au mois précédent et en hausse de 5,1 % par rapport à l'année précédente.

Le marché immobilier de Montréal a vu les prix augmenter de 2,4 % par an pour atteindre un prix moyen de 607 883 $ en mai 2024. Le prix moyen des maisons à Québec, soit 405 512 $, a augmenté de 10,6 % par année, surpassant ainsi celui de Montréal et de la province. Par ailleurs, le prix de référence des maisons à Québec a battu un record historique le mois dernier en avril 2024.

Canada atlantique

Nouvelle-Écosse

Conditions du marché immobilier au Nova Scotia
Équilibré
Le SNLR de ce mois est de 59%
Un SNLR entre 40 % et 60 % indique un marché équilibré.

Le marché de l'habitation de la Nouvelle-Écosse est demeuré stable, avec un prix moyen de 464 661 $, soit une baisse de 0,8 % par rapport au mois précédent et une hausse de 1,9 % par rapport à l'année précédente. La province a enregistré 1 205 ventes, soit une augmentation significative de 20,9 % par rapport au mois précédent et de 1,9 % par rapport à l'année précédente.

Nouveau-Brunswick

Le prix moyen des habitations au Nouveau-Brunswick était de 338 740 $ en mai 2024, en hausse de 1,2 % par rapport au mois précédent et de 8,4 % par rapport à l'année précédente. La province a enregistré 978 ventes, soit une hausse de 5,2 % par rapport au mois précédent.

Les principales villes du Nouveau-Brunswick connaissent une hausse des prix, le prix moyen des maisons à Fredericton ayant augmenté de 1,5 % d'un mois à l'autre pour atteindre 360 791 $, le prix moyen des maisons à Moncton ayant augmenté de 1,3 % d'un mois à l'autre pour atteindre 370 311 $, et le prix moyen des maisons à Saint John ayant augmenté de 0,6 % d'un mois à l'autre pour atteindre 340 611 $.

Île-du-Prince-Édouard

Le prix moyen des logements à l'Île-du-Prince-Édouard s'est établi à 391 819 $, en hausse de 3,3 % par rapport au mois précédent et de 3,1 % par rapport à l'année précédente. La province a enregistré 207 ventes, soit une hausse de 16,3 % par rapport au mois précédent et de 1,0 % par rapport à l'année précédente.

Terre-Neuve et Labrador

Le marché de l'habitation de Terre-Neuve-et-Labrador a connu une croissance, avec un prix moyen de 306 184 $, soit une augmentation de 0,5 % par rapport au mois précédent et de 12,6 % par rapport à l'année précédente. La province a enregistré 476 ventes, soit une augmentation significative de 26,3 % par rapport au mois précédent et de 18,7 % par rapport à l'année précédente.

Les Prairies

Conditions du marché immobilier au Manitoba
Marché vendeur
Le SNLR de ce mois est de 72%
Un SNLR supérieur à 60 % indique un marché qui favorise les vendeurs.

Saskatchewan

Le marché de l'habitation de la Saskatchewan est sur une trajectoire ascendante, avec un prix moyen de 328 029 $, soit une augmentation de 1,1 % par rapport au mois précédent et de 4,0 % par rapport à l'année précédente. La province a enregistré 1 841 ventes en mai 2024, soit une hausse de 12,1 % par rapport au mois précédent, malgré une baisse de 5,0 % par rapport à l'année précédente.

La Saskatchewan a battu un record de prix en mai 2024, le prix de référence des maisons atteignant 340 400 $.

Alberta

L'Alberta voisine a également battu des records de prix plus tôt cette année, les prix moyens et de référence des maisons en Alberta ayant atteint un niveau record en avril 2024, lorsque les données pour la province étaient disponibles pour la dernière fois. En ce qui concerne l'Alberta, les prix des maisons à Calgary ont augmenté de 11 % d'une année à l'autre pour atteindre 612 772 $, tandis que les prix des maisons à Edmonton ont connu une augmentation annuelle de 5 % pour atteindre 441 350 $.

Manitoba

Le prix moyen des habitations au Manitoba s'est établi à 371 224 $ en mai 2024, en baisse de 3,0 % d'un mois à l'autre, mais en hausse de 3,6 % d'une année à l'autre. La province a enregistré 1 883 ventes, soit une hausse de 23,7 % par rapport au mois précédent et de 14,5 % par rapport à l'année précédente.

wahi map

Répartition par Région